Le Reiki, une thérapie millénaire retrouvée

Madjeane Varniol, Praticienne Reiki

 

Dans mon parcours de vie, j’ai eu la chance de me rendre compte que j’avais des capacités à ressentir l’énergie au creux de mes mains et d’apaiser mes souffrances en les posant simplement sur la partie de mon corps qui me posait souci. J’ai donc décidé d’en savoir plus et de chercher comment je pouvais l’utiliser pour mon propre bien-être… et par extension, celui de mon entourage.

 

J’ai découvert le Reiki* en 2014, et pu suivre une formation donnée par un maître qui a fait le choix de cheminer avec une seule personne à la fois, sur plusieurs mois, à travers des lectures, des échanges, des techniques de soin,…  J’ai été ainsi initiée au niveau 1 en 2015, et au niveau 2 en 2017.

 

J’ai pu pratiquer à plusieurs reprises sur bon nombre de personnes, avec des résultats étonnants et merveilleux. Leurs témoignages quant aux bienfaits qu’ils /elles en ont retiré m’ont donné l’envie d’aller plus loin. Ainsi, en 2019, je poursuivrai ma démarche en étant initiée au niveau 3 et en passant le niveau 4, qui me permettra d’enseigner le Reiki à mon tour.

(*Le Reiki est une méthode ancestrale d'Inde en tant que berceau de l'humanité (retrouvée par "illumination" par le japonais Mikao Ushui). Cette transmission d’énergie de donneur à receveur, apporte à chacun(e) ce dont il ou elle a besoin pour restaurer harmonie et bien-être et apporter l’énergie indispensable à un meilleur fonctionnement à tous les niveaux.)

 

A la recherche de la sagesse ancestrale

Voyage en Terre Amérindienne

 

Ma passion pour les nations amérindiennes est née avec le film « Danse avec les loups », sorti sur les écrans de cinéma en 1990. Très touchée par cette histoire, je me suis sentie concernée par elle, sans en saisir les raisons sur le moment.

 

A partir de ce jour, je me suis immergée dans l’univers amérindien, en lisant tout ce qui y avait trait. Des rencontres sont venus enrichir mes recherches.

 

Ma découverte progressive des amérindiens a bouleversé ma vie, ma vision des choses. Leur conception de la spiritualité m’a profondément touchée parce qu’elle correspond en tout point à ce que je cherchais. Ce lien avec la Nature est essentiel, encore plus aujourd’hui où nous la maltraitons alors que nous ne pouvons vivre sans elle.

 

Une suite de « coïncidences » m’a poussée à partir à plusieurs reprises au Québec, pour aller au bout de ce voyage initiatique, à la rencontre de moi-même.

 

Lors de mon premier voyage, accueillie dans une réserve au bord du lac Saint Jean, j’ai marché « pieds nus sur la Terre Sacrée », avec le sentiment très présent et troublant de revenir chez moi et de retrouver les miens.

 

J’ai pu voir les différentes facettes de leur vie, en étant accueillie dans diverses familles, en vivant dans leurs réserves mais plus souvent dans leurs camps, dans la forêt boréale, au  bord ou au beau milieu des lacs, sans eau courante ni électricité, au contact direct de la nature

 

Au cours des années qui ont suivi, j’ai ainsi côtoyé les nations Innu, Attikamek, Hurones, Algonquines,…, participé à des Pow Wow, à des rassemblements à caractère spirituel, rencontré des guides spirituels,…

Chaque voyage a été différent et enrichissant. Cela m’a permis de découvrir un peu plus à chaque fois la beauté et les richesses de ces nations, de constater les liens qui existent entre leurs traditions, leur philosophie de vie, leur spiritualité inscrite dans le quotidien, leur amour et leur respect de la Nature, et de m’imprégner de tout cela pour le vivre et le partager.